Réduisez vos coûts de transport grâce à l’optimisation des emballages

 

Réduisez vos coûts de transport grâce à l’optimisation des emballages

 

Le transport fait partie des coûts logistiques au même titre que les autres achats de la chaîne d’approvisionnement. Si on peut optimiser les coûts logistiques, on peut tout aussi bien réduire les coûts de transport. Quand on sait que les transporteurs facturent généralement au rapport poids/volume, l’un des leviers d’action tient dans la réduction des emballages. Gagner de la place dans les camions impacte automatiquement et favorablement le coût de transport. Il est utile de savoir comment est calculé un coût de transport, comment les transporteurs optimisent le taux de remplissage des véhicules et enfin comment les emballages peuvent s’adapter afin d’occuper le moins de place possible. Avec les explications et conseils de nos experts, découvrez vous aussi comment choisir le bon emballage pour réduire vos coûts de transport.

Comment les transporteurs calculent le coût du transport ?

Afin de vous remettre un devis pour l’expédition de vos produits, un transporteur doit connaître le colisage exact de l’envoi. Vous devrez lui communiquer les dimensions du ou des colis, ainsi que le poids brut de chacun. Il tiendra également compte des éventuelles options dont vous aurez besoin telles qu’un hayon, une livraison sur rendez-vous, en haute montagne, un déchargement par le toit ou par le côté, ou un transport de matières dangereuses. Si votre marchandise a une valeur importante, il sera bon de souscrire auprès du transporteur une assurance dite ad valorem couvrant la valeur réelle et totale du produit en cas d’avarie.

Le tarif est le plus souvent établi selon le rapport poids/volume. C’est-à-dire que le transporteur calcule le volume occupé par la marchandise dans son camion. Il faut calculer le volume de chaque colis en multipliant la longueur X la largeur X la hauteur. On estime à environ 333 kg le mètre cube et à 1750 kg par mètre de plancher dans un camion de type semi-remorque. Le ratio le plus favorable au transporteur est retenu pour le calcul.

Cette base constitue le coût de traction, auquel il faut ajouter la surcharge carburant qui fluctue tous les mois en fonction de l’indice CNR. Cette surcharge est obligatoire et figure toujours en pied de facture. Elle s’exprime en pourcentage qui s’applique au coût de traction. À cela, il convient d’ajouter le montant des options quand il y en a, une éventuelle assurance, ainsi que les frais administratifs qui portent différents noms tels que taxe sécurité, éco participation ou contribution sanitaire depuis la crise Covid.
En BtoB, le devis est toujours exprimé hors taxes. Alors qu’en BtoC, il doit indiquer le montant TTC.

Comment optimiser le taux de remplissage d’un camion ?

Un camion n’est rentable que lorsqu’il est parfaitement rempli. Chaque transporteur va chercher à accumuler un maximum d’unités de manutention afin de ne pas transporter de vide, qui représente un manque à gagner sur sa recette. Il existe différentes méthodes pour optimiser le remplissage d’un camion.

Dédier un véhicule en fonction de la destination

Les commandes sont regroupées par zones de destination. Selon la quantité d’unités de manutention, le transporteur mettra à disposition le véhicule adéquat, capable de charger le volume et le poids total des envois. Par exemple, une camionnette suffira pour quelques colis ou enveloppes, alors qu’une semi-remorque complète pourra emmener 24 tonnes avec des palettes et des colis. Les petits véhicules sont généralement utilisés pour une livraison chez le destinataire final, alors que les semi-remorques relient des entrepôts et des hubs de transit. Notez également que certaines remorques à double plancher peuvent charger le double de palettes et colis si ces derniers ont une hauteur maximale de 1m à 1,40m.

Consolider les envois par colis

En logistique, consolider signifie regrouper dans une même zone d’expédition mais aussi dans un même packaging. Lorsque plusieurs commandes peuvent être rassemblées dans un seul emballage, c’est un moyen d’optimiser la place dans le véhicule de transport. Cette opération n’est possible que si les produits expédiés sont compatibles entre eux. Il faudra considérer le poids, la fragilité, la température et l’innocuité de chaque produit.

Employer des outils informatiques spécialisés

En utilisant un logiciel professionnel, vous allez obtenir des informations précieuses quant aux itinéraires des véhicules, au taux de remplissage, à l’état des équipements, etc. C’est un outil d’aide à la décision et au pilotage de l’activité. Il existe les TMS pour Transport Management System qui gèrent les flottes de véhicules, et les WMS pour Warehouse Management System qui gèrent les entrepôts et les préparations de commandes. Chacun de ces logiciels permet d’optimiser les opérations logistiques et donc d’en réduire les coûts.

Utiliser un emballage sur mesure

L’un des principaux leviers pour réduire les coûts de transport reste de minimiser la place occupée et donc d’agir sur les emballages. Chasser le vide et employer des emballages parfaitement adaptés aux produits réduira le poids volumétrique. Les emballages ont certes un coût supérieur aux emballages standard, mais si vous expédiez en grande quantité, vous serez gagnant sur les frais de transport.
Si vous ne pouvez pas faire autrement que d’utiliser des emballages standards alors vous pouvez tenter de réduire au moins leur poids. Pour y parvenir, vous pouvez :

  • utiliser par exemple une enveloppe bulle à la place d’un carton, selon votre produit ;
  • tenter de supprimer le calage intérieur car certains emballages sont déjà munis d’un système intégré ;
  • choisir un calage léger de type ciselure de bois, ou frisure de carton, ou coussin d’air, si vraiment vous ne pouvez pas vous passer de calage ;
  • utiliser des cartons plus légers, moins épais, ils peuvent être renforcés.

Pourquoi choisir un emballage sur mesure ?

Vous pouvez être tenté de choisir un emballage standard pour son côté pratique : dimensions passe-partout, stock disponible chez le fournisseur, rapidité d’approvisionnement, etc. Malheureusement, ce type d’emballage ne convient pas à tous les produits et, bien souvent, il est nécessaire de lui adjoindre du matériel de calage pour combler le vide, ce qui finalement alourdit le poids de l’ensemble. Vous allez consommer de la place et du poids dans le camion.
En revanche, un emballage sur mesure protégera votre produit au plus près en gagnant de la place de transport. Parfaitement adapté aux dimensions de votre marchandise, il l’empêchera de se balader dans le colis. Le danger principal qui menace votre produit pendant le transport reste l’écrasement. Avec un emballage sur mesure, ce risque se réduit car vous pourrez choisir le matériau qui correspondra à la protection souhaitée, comme par exemple un carton triple cannelure, très épais.

Vous aurez compris que, pour réduire vos coûts de transport, il est important de connaître les éléments qui entrent dans le calcul d’un prix de transport. Les différentes stratégies pour optimiser le taux de remplissage des camions consistent à consolider les commandes entre elles, ainsi qu’à choisir un emballage adapté au produit. À ce titre, les emballages sur mesure représentent la meilleure alternative pour réduire le coût du vide dans les transports routiers de marchandises. Les experts CGE emballages répondront à toutes vos questions : contactez notre bureau d’études. Vous pouvez aussi consulter notre site où vous trouverez nos nombreuses solutions d’emballages pour tous vos produits.

Partager cet article