Ces dernières années, de plus en plus d’entreprises investissent dans la mise en conformité aux normes imposées par le marché. Cela contribue notamment à améliorer leur image, que ce soit auprès de leurs fournisseurs, de leurs clientèles ou de leurs partenaires divers.

D’ailleurs, toute la chaîne de valeur est soumise à différentes exigences qualitatives et légales. Celles-ci doivent être respectées à la lettre pour pouvoir obtenir une certification.

Sur le plan environnemental, il existe quelques normes spécifiques pouvant entrer en jeu dans la politique RSE d’une organisation. On peut retenir ce que l’on appelle « normes ISO environnementales ». La logistique participe activement au respect de ses normes. Comment ?

 

astuces reduire vos couts d'emballages

Qu’est-ce que sont les normes ISO ?

normes ISO

Une norme est un document officiel fixant toutes les règles à suivre, les exigences à respecter ainsi que les bonnes pratiques à adopter pour un secteur donné. Pour faire plus simple, une norme définit clairement la méthode la mieux adaptée pour entreprendre une activité.

La rédaction des normes est ce que l’on appelle « la normalisation ». Les entités responsables de la constitution des normes sont alors appelées « organismes de normalisation », dont ISO ou International Organization for Standardization.

Ainsi, la norme ISO est une norme internationale permettant d’optimiser le processus de production, allant de l’approvisionnement de matières premières à la livraison des produits finis. 

Le domaine de la logistique est régi par plusieurs normes ISO, que voici :

La norme ISO 14001

Elle s’appuie notamment sur 6 piliers fondamentaux : 

  • L’utilisation des ressources ;
  • La gestion des déchets ;
  • La pollution de l’air ;
  • Les problèmes d’eau et d’égouts ;
  • La contamination du sol ; 
  • L’atténuation ainsi que l’adaptation au changement climatique.

La norme ISO 14040

Il s’agit d’une norme consistant à analyser le cycle de vie d’un produit afin de procéder à une démarche plus écologique. 

La norme ISO 14020

La norme ISO 14020 a pour objectif de permettre l’identification de la provenance des produits. Pour cela, elle exige l’étiquetage marquant l’empreinte écologique du produit en question. 

Comment les normes ISO environnementales impactent-elles la logistique ?

Les normes ISO environnementales remettent en question de nombreux éléments de la logistique :

  • Choix de l’emballage utilisé : les normes ISO environnementales imposent aux entreprises des emballages plus écoresponsables. Il peut s’agir d’emballages réalisés à partir de matériaux recyclés ou tout simplement à partir de matériaux biodégradables et/ou recyclables ;
  • La modification des structures de l’emballage : les normes ISO exigent également une révision des caractères de l’emballage, que ce soit au niveau de la taille, du poids ou de la forme. Désormais, il est tout à fait possible de personnaliser les emballages en fonction des besoins et du type de produit en question. Le fait qu’un emballage soit parfaitement adapté aux structures d’un produit permet de réduire les gaspillages ;
  • La gestion et la valorisation des déchets : les normes ISO environnementales incitent également à revoir les stratégies de gestion des déchets. En effet, il est important que l’emballage choisi puisse réduire le volume de déchets produit par la chaîne de valeur. 
  • Certains déchets pourront être recyclés et réintégrés dans le procédé ; 
  • La réduction du poids-volume des colis : cela est mis en place afin de réduire l’encombrement des engins de transport ;
  • Une optimisation de la chaîne de distribution et de commercialisation : les normes ISO environnementales encouragent à optimiser le processus d’acheminement des marchandises en privilégiant les commandes groupées ou encore en optimisant le nombre de tournée des livreurs ;
  • La réutilisation : pour se conformer à certaines normes ISO Environnementales, les entreprises privilégient les emballages allées retours. Cela permet de limiter au mieux l’utilisation de nouveaux emballages ;
  • Le choix des prestataires de transport : l’obtention d’une certification passe également par une étude des transporteurs à qui l’on confie l’envoi des colis, l’acheminement des matières premières ou encore la livraison des produits finis. Il est important de choisir un transporteur écoresponsable. Pour cela, vérifiez dans le contrat la présence d’une mention concernant une politique de protection de la planète ou autre dans la réalisation de ses activités ;
  • L’étiquetage des colis : la mise en conformité aux normes ISO environnementales implique une révision du système d’étiquetage. D’ailleurs, il est possible de commander des étiquettes personnalisées en fonction des caractéristiques des produits ;
  • La réduction de la consommation d’énergie : la logistique engendre une grande consommation énergétique, même indirectement. Il est alors essentiel de veiller à ce que les procédures soient moins importantes énergivores, notamment par l’utilisation d’engins de manutention beaucoup plus écologiques, etc.

Comment réorganiser sa logistique avec les normes ISO ?

réorganiser sa logistique

La première étape, c’est de réaliser une étude du système actuel, allant de l’organisation de l’espace de stockage aux différents moyens d’acheminement des produits. Cela permettra de voir les stratégies à adopter pour la mise en conformité aux normes ISO. Les axes d’intervention doivent alors être classés par tâche pour beaucoup plus d’efficacité. 

Une fois que tous les points à optimiser sont relevés, il faudra passer par une étude des ressources matérielles et techniques nécessaires pour le changement. N’oubliez pas de noter les résultats attendus ainsi que les indicateurs de performance utilisés pour vérifier l’atteinte des objectifs. Il faudra aussi revoir le système de management de l’entreprise.

astuces reduire vos couts d'emballages

 

Avoir un impact bénéfique sur l’environnement

Pour avoir un impact bénéfique sur l’environnement, il faudra que votre entreprise se concentre sur quelques points essentiels. Il existe par exemple ce que l’on appelle « méthode 5 R ». Il s’agit d’une méthode basée sur 5 actions clés : 

  • Réduire l’empreinte écologique ;
  • Réutiliser autant que possible : le site propose des emballages réutilisables à souhait ;
  • Remplacer les pratiques et produits à forts impacts environnementaux : vous retrouverez sur site différentes alternatives pour remplacer les emballages non respectueux de l’environnement ;
  • Renouveler les emballages à fort impact environnemental ;
  • Recycler ou utiliser des matières recyclées.

Optez pour les emballages sur mesure afin d’être en raccord avec les besoins de votre entreprise.

 

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Équipe CGE emballages

Équipe CGE emballages