Dossier : tout savoir sur les emballages biodégradables

 

Dossier : tout savoir sur les emballages biodégradables

 

Chaque année, un volume immense de matériaux synthétiques et de produits chimiques est rejeté dans la nature, sans compter le taux de pollution engendré par les plus grandes firmes industrielles.

Ces dernières années, les modes de consommation et de production tendent de plus en plus vers le « vert ». Il existe désormais des alternatives plus saines et plus écoresponsables à l’emballage classique, notamment l’emballage biodégradable.

Mais qu’est-ce qu’un emballage biodégradable ? Quelles sont les normes à respecter ? Quels matériaux peuvent être utilisés pour produire des emballages biodégradables ? Et enfin, quelles sont les principales raisons d’opter pour des emballages biodégradables ? Retrouvez toutes les réponses à ces questions dans notre article !

Qu’est-ce qu’un emballage biodégradable ?

définition emballage biodégradable

L’emballage biodégradable est défini comme un emballage pouvant se décomposer en moins de 6 mois. Cela peut se faire par l’action de la lumière, de l’air, de l’humidité et des bactéries présentes dans l’écosystème. A la fin du processus, il ne reste plus que les petites molécules qui sont ensuite réutilisées par les végétaux.

Le principal intérêt d’un emballage écologique réside alors dans le fait qu’il minimise son impact sur l’environnement. Cette réduction de l’empreinte écologique doit se faire à plusieurs niveaux.

Des matériaux recyclés doivent être utilisés lors de la production des emballages

Un emballage biodégradable doit être fabriqué à partir de matériaux naturels et sans danger pour l’écosystème. Il peut également être fabriqué à partir de matériaux recyclés. Un emballage biodégradable ne doit contenir aucun intrant chimique nocif.

Découvrez comment sont fabriqués nos emballages écoresponsables. 

La transformation des emballages ne doit pas utiliser de processus chimiques

La transformation des matériaux pour obtenir un emballage biodégradable ne doit pas intégrer des processus chimiques.

Les emballages biodégradables doivent être aussi performants que des emballages classiques

Un emballage biodégradabv peut s’utiliser à plusieurs fins. En effet, il doit présenter les mêmes performances qu’un emballage classique. Vous pouvez l’utiliser pour conditionner des produits dans un entrepôt, livrer des commandes, expédier un colis. Il peut aussi s’adapter à différents types de produits, même les produits alimentaires.

La fin de vie d’un emballage biodégradable ne doit pas nuire à l’environnement. Par ailleurs, il faut savoir qu’un emballage biodégradable peut ne pas être compostable.

EN 13432, norme sur la biodégradabilité et la compostabilité

Cette norme contient toutes les caractéristiques des emballages biodégradables et compostables. Elle définit les différents schémas d’essai ainsi que les critères d’évaluation pour l’acceptation finale des solutions d’emballage. Elle renferme également tous les termes reliés à la biodégradabilité et la compostabilité.

La norme EN 13432 a été mise en œuvre par le Comité européen de normalisation. Elle contient tous les matériaux utilisés pour la fabrication des emballages biodégradables et les emballages compostables. En effet, une matière recyclable n’est pas toujours adaptée aux procédés de compostage.

La biodégradabilité représente la conversion métabolique d’un matériau compostable en CO2, en eau et en humus. Selon la norme EN 13432, un matériau doit pouvoir atteindre les 90 % de biodégradation en l’espace de 6 mois pour pouvoir être considéré comme bio. Bien évidemment, il est important que le matériau en question soit soumis à un environnement riche en gaz carbonique.

Un matériau biodégradable et compostable ne doit contenir qu’une faible concentration en métaux lourds. La norme établit également les limites à respecter en ce qui concerne les valeurs du pH, le taux de sels minéraux, la concentration en éléments volatiles, le taux d’azote, de potassium, de magnésium et de phosphore.

En bref, la NF EN 13432 est portée sur :

  • La biodégradabilité
  • La désintégration en cours de traitement biologique
  • L’effet sur le processus de traitement biologique
  • L’effet sur la qualité du compost obtenu

La norme EN 13432 agit aussi bien sur le plan national que supranational. D’ailleurs, elle a été mentionnée dans le Journal Officiel des Communautés Européennes le 12 juillet 2001. Pour reconnaître un emballage respectant cette norme, il suffit de voir si le label y est apposé.

Les différents matériaux d’emballages biodégradables

D’une manière générale, un matériau d’emballage biodégradable est issu de matières naturelles comme le bois, le bambou ou encore le palmier. Il peut aussi provenir de déchets organiques transformés ou de matériaux recyclés.

Le papier et le carton sont les principaux matériaux biodégradables les plus connus. Ils sont utilisés pour la réalisation de différentes solutions d’emballage.

Vous pourrez retrouver sur notre site une large sélection d’emballages biodégradables respectueux de l’environnement :

Pourquoi passer à l’emballage biodégradable ?

La transition vers l’emballage biodégradable offre de nombreux avantages, que ce soit pour les particuliers, les commerçants ou les industries. Ce type d’emballage permet de réduire considérablement votre empreinte écologique et de participer à la préservation de l’écosystème. Découvrez nos astuces pour intégrer les emballages écoresponsables dans vos stock.

Vous serez également un agent actif dans la valorisation des matières premières naturelles. En choisissant une solution d’emballage biodégradable, vous contribuez à la réduction des déchets en plastique et de la pollution.

Sur notre site CGE emballages, vous pouvez choisir des emballages biodégradables avec les dimensions de votre choix. Il est même possible de personnaliser les produits selon vos besoins. Contactez-nous pour bénéficier des conseils de notre bureau d’études !

astuces reduire vos couts d'emballages

Partager cet article