Le gerbage des palettes fait sans doute partie des tâches les plus longues et éprouvantes du processus de manutention de marchandises. Ce genre d'opérations requiert des étapes à respecter à la lettre, depuis l’organisation des cartons jusqu’à la sécurisation de la palette. Découvrez dans cet article tout ce qu’il faut savoir pour s’en sortir correctement.

Nouveau call-to-action

Qu'est-ce que gerber une palette ?

D’un point de vue étymologique, le verbe « gerber » fait référence au fait de « mettre en tas ». Il signifie également « entasser », « superposer », « grouper » ou encore « empiler ». 

En ce sens, le gerbage consiste à faire tenir une certaine quantité de produits en hauteur sur un support. Il s’agit d’une opération de superposition des colis pour pouvoir gagner de la place, sans pour autant endommager la marchandise. C’est une opération assez courante chez les métiers du transport et de la logistique. 

Il existe différents paramètres qui conditionnent la gerbabilité de vos marchandises sur palettes. On peut citer le poids, le type d’emballage (en plastique ou en carton), ainsi que le mode de conditionnement requis. 

Le principal avantage du gerbage, c’est qu’il permet un gain de place considérable. En effet, le fait d’empiler les marchandises permet d’optimiser l’espace de stockage. Ce genre d’opération permet également de faciliter le chargement et le déchargement à l’aide d’un chariot de manutention. Le gerbage des marchandises permet aussi de réduire les tarifs de transport. En effet, le fait de rassembler les produits en lots permet d’exploiter au mieux l’espace disponible dans la cargaison.

Bien gerber sa palette et optimiser ses préparations de commandes

gerber une palette

Le gerbage d’une palette requiert des étapes bien précise qu’il va falloir suivre à la lettre pour assurer la sécurité de vos marchandises. 

Les étapes préalables

Avant de passer au gerbage de vos palettes, vous devez passer par quelques étapes importantes. 

  • Choisir une palette adaptée : la première chose à faire est de choisir une palette adaptée au type de marchandise que vous souhaitez stocker ou expédier. Votre choix doit se baser sur la taille ainsi que la capacité de charge. Vous devez également prendre en compte d’autres critères de choix plus spécifiques comme la résistance ou encore la facilité d’entretien ;
  • S’assurer de la faisabilité du gerbage : Il est également important de vérifier si vos palettes ainsi que vos marchandises puissent parfaitement être soumises à un gerbage. Il faut aussi vous assurer que vous ayez le matériel nécessaire pour ce genre d’opération, notamment pour le conditionnement et l’emballage.
  • Il faudra également se renseigner sur le poids autorisé par palette si vous envisagez de transporter les marchandises. Pour cela, demandez plus détails à la compagnie en charge du transport de vos produits ;
  • Et enfin il est important de réaliser un bon arrimage de vos marchandises palettisées. Cela permet de sécuriser au mieux le gerbage.

Le procédé à suivre

Afin de gerber correctement une palette, il est important de respecter quelques règles : 

  • Pensez à choisir un emballage adapté à la nature de vos marchandises. Cela peut jouer grand rôle dans le transport de vos produits ;
  • Il est important de positionner les charges lourdes à la base et continuer l’empilement par les charges plus légères. Cela permettra d’éviter les risques d’endommagement et d’accidents ;
  • N’oubliez pas de faire en sorte que le dessus de votre palette soit bien plat. Cela simplifiera l’empilage des palettes de manière pratique et parfaitement ergonomique. Le fait d’aplanir le dessus de la palette permet d’exploiter au maximum l’espace dont vous avez à votre disposition et de ne faire aucun gaspillage. Cela est aussi valable pour un stockage en entrepôt ou un transport dans un véhicule spécialisé. 

S’il y a une chose à retenir, c’est de ne laisser aucun espace vide entre les cartons. Il est aussi impératif de s'assurer que la base de la palette soit suffisamment solide pour supporter l’ensemble des marchandises. Il faut aussi vérifier que les cartons du dessus n’écrasent pas ceux du bas. Le plus important, c’est de veiller à ce que le gerbage soit parfaitement homogène. 

Les différents types de palettes gerbables

palettes gerbables

La palette gerbable se décline en différents modèles, ayant chacun ses spécificités. On peut citer : 

  • La palette en métal à ridelles grillagée permettant le stockage et le transport de marchandises d’une manière particulièrement aisée. Elle permet une facilité d’accès aux marchandises entreposées tout en optimisant le volume stocké ;
  • La palette gerbable en métal grillagée : il s’agit de la meilleure option à envisager pour les marchandises conditionnées dans des sacs. Des traverses amovibles en métal sont localisées sur le haut. C’est également une solution destinée aux produits de grande hauteur (meubles, instruments de musique, statues, etc.). Les ridelles sont également amovibles ;
  • La palette gerbable pour picking.

Choisir entre un gerbeur électrique et un chariot élévateur

Le gerbeur électrique

Il s’agit d’un appareil de manutention particulièrement conçu pour surélever des charges à une hauteur de 5 mètres. C’est d’ailleurs l’engin le plus utilisé auprès des entrepôts de stockage. Grâce à un gerbeur électrique, la mise en rayon des marchandises ainsi que l’empilage des palettes se feront d’une manière plus facile. 

Le chariot élévateur

Ce type d’appareil est généralement utilisé dans les usines et les entrepôts. Vous pourrez vous en servir aussi bien à l’intérieur qu’à l’extérieur. Le chariot élévateur peut vous permettre d’atteindre une hauteur de 8 mètres. Il peut également supporter jusqu’à 8 tonnes de charges. C’est l’engin à privilégier si vous avez affaire à une cadence de production intense ou à de longues distances de transport.

Connaître les réglementations en matière de gerbage de palette

Avant d’entamer le travail, faites des recherches sur les réglementations en vigueur en matière de gerbage de palette. Il est important de lire le règlement sur la santé et la sécurité au travail (règles sur l’empilage du matériel, la mise à disposition des équipements de manutention, etc.). Il faudra aussi jeter un coup d’œil sur la norme CSA A344.1-05 concernant les règles à respecter lors du gerbage.

Nouveau call-to-action

Autres articles qui pourraient vous intéresser :

Equipe CGE

Equipe CGE